Où faire la brit-milah ?

(c) R’ Eliyahou Bakis, 2019

Possibilités Avantages Inconvénients
À la SYNAGOGUE

 

– La sainteté des lieux aura une bonne influence sur le bébé et sur les participants.

 

– L’endroit n’est pas une salle anonyme parmi tant d’autre mais un lieu amené à perdurer (surtout en Israël), plus grand il sera heureux d’aller à la synagogue ou a eu lieu sa brit-milah.

_____________________________________________

– Parfois certaines personnes ne respectent pas suffisamment la sainteté due à ce lieu saint. Elles se permettent de parler de sujets profanes (divrey ‘hol) ou s’y rendent dans une tenue peu convenable à l’endroit (problème de tsniout).

_________________________________

 

À la MAISON (parents, grands-parents, etc.)

 

– Cela permet à la maman et au bébé d’éviter la fatigue des déplacements et contribue ainsi à leur bien-être.

 

– Cela permet de faire entrer Eliyahou hanavi chez soi.

 

– La mitsva accomplie augmentera la sainteté de la maison (impact positif sur l’endroit).

 

– L’endroit n’est pas anonyme. Si les parents n’ont pas prévu de déménager, l’enfant sera heureux de vivre à l’endroit où il est entré dans l’alliance d’Avraham (surtout si les parents lui décrivent la joie qu’ils ont éprouvée en ce moment).________________________________________

 

– Comme toute réception à la maison, cela entraîne une certaine fatigue due aux préparatifs. Or, il faut faire très attention à la tranquillité de l’accouchée.

 

-Parfois la maison est petite et il faut de toute façon aller dans une salle pour la réception. Cela engendre une fatigue supplémentaire pour tous les invités.

 

 

_________________________________

 

Dans une SALLE  DE FETE

 

– Cette solution est pratique. Brit-milah et réception se font dans un même endroit.

 

– Il n’y a pas les inconvénients cités ci-dessus (problème de taille de la salle ou de fatigue due aux préparatifs. De plus la salle n’étant pas un endroit empreint de sainteté les invités peuvent y parler librement).

 

 

 

 

 

___________________________________________

 

– L’endroit n’est pas empreint de sainteté (toutefois dans une salle ou il y a souvent des brit-milah, il se peut que ces mitsvot influencent de façon positive la sainteté de la salle).

 

– En dehors d’Israël, la chaise d’Eliyahou Hanavi ne se trouve pas dans la salle et il faudra l’amener et la rapporter à de la synagogue. Cela entraîne un effort supplémentaire pour le père déjà bien occupé depuis la naissance.

 

_________________________________

 

A  la MATERNITE

 

– Dans le cas où la maman et le bébé devraient rester à maternité de l’hôpital une semaine ou plus après la brit-milah, cela présente l’avantage de ne déplacer ni le bébé ni la maman. Mais ce cas est rare cependant.

 

 

 

 

 

– Cela amoindrit le caractère religieux et la sainteté de la cérémonie.

 

– Il est parfois difficile d’organiser la réception à la maternité.

 

– Certains parents risquent de choisir un médecin circonciseur de l’établissement hospitalier n’agissant pas conformément à la halakha et ne répondant pas aux qualités requises (non-juif, ou juif ne respectant pas le chabbat). Ce choix pose problème notamment en-dehors d’Israël.

 

Sous la SOUCCA (lors de la fête des cabanes)

 

 

 

 

____________________________________________

– Avantage évident : il est magnifique d’assister à une brit-milah sous la Soucca, dans cette résidence temporaire construite spécifiquement pour la fête des cabanes. Cela crée une ambiance exceptionnelle.

 

– La sainteté de la Soucca étant très grande, elle aura une influence positive sur le bébé et les participants. De plus cela permettra à tous les invités (même les plus éloignés du judaïsme) d’entrer dans une Soucca, et de pratiquer cette mitsva.

 

– Puisqu’il est interdit de consommer du pain en dehors de la Soucca, il faudra de toute façon  prévoir de se déplacer dans une soucca pour la réception.

_____________________________

– Les conditions météorologiques (chaleur, pluie ou froid) ne s’y prêtent pas toujours.

 

– Parfois il n’y a pas suffisamment de place dans la Soucca.

 

– Parfois l’éclairage n’est pas assez puissant pour que le Mohel puisse travailler dans les meilleures conditions.